Historique

Fondé en 2007 comme OSBL, Vrac environnement (VE) a mis sur pied une expertise locale diversifiée en environnement urbain et a su se tailler une place privilégiée et crédible dans l’arrondissement Villeray/Saint-Michel/Parc-Extension, et ce, pour plusieurs projets.

Depuis 2007, VE a été promoteur de l’Éco-quartier Parc-Extension, de la boutique Écoresponsable Bric à Vrac, du Quartier 21 et du Plan Quartier vert, actif et en santé de Parc-Extension, du projet Trottibus, du projet de réinsertion sociale Techno-Écolo, de l’outil pédagogique en éducation relative à l’environnement l’IntEREculturel, de plusieurs projets en verdissement et du projet Culture Vélo.

À travers ses différents projets, l’organisme intervient tant auprès des enfants, des jeunes, des adultes que des institutions, des commerces et des industries de son milieu d’intervention. De par le multiculturalisme qui caractérise son principal territoire d’activités qu’est Parc-Extension/Villeray, il a su développer une approche sensible et adaptée aux questions interculturelles et aux besoins particuliers de la population immigrante et donc, l’aspect social des interventions occupent une place fondamentale.

Dans le cadre du Plan de développement urbain, économique et social (PDUES) des secteurs Marconi-Alexandra, Atlantic, Beaumont, De Castelnau, la Ville de Montréal a lancé un appel de projet. Vrac environnement a donc proposé sa candidature pour le projet d’atelier Culture vélo. Le projet a été retenu et est donc financé en partie grâce au support de la Ville de Montréal. De plus, pour l’aménagement intérieur de l’espace de travail et pour créer un lieu accueillant et convivial à l’extérieur, avons lancé une campagne de financement participatif. Ceci nous a permis d’amasser des fonds supplémentaires et de faire davantage connaitre le projet auprès de la population.

Depuis 2012, le projet Culture vélo, à Parc-Extension, a démontré l’intérêt des résidents du quartier pour le vélo. Le projet vise à informer, sensibiliser, initier et outiller la population du quartier à la pratique du vélo comme moyen de transport utilitaire. C’est ainsi que durant les 4 premières années d’activités de Culture vélo, 1200 personnes, dont 400 jeunes, ont reçu des services mécaniques ou ont eu accès à un vélo à très bas prix. Culture vélo offrait alors ses services sous forme d’un kiosque mobile, une à deux fois par semaine, principalement sur la terrasse du centre communautaire du quartier.

Par l’implantation d’un atelier permanent, Vrac environnement, souhaite continuer à offrir un service de mécanique vélo abordable qui pallie à une absence totale de ce genre de service dans le quartier Parc-Extension. Ce projet se veut aussi un moyen pour favoriser et populariser le transport actif dans le quartier en offrant un service de soutien aux utilisateurs de vélo. De plus, nous souhaitons continuer à offrir de la formation sur tout ce qui entoure la pratique du vélo, créer de l’emploi et promouvoir la participation citoyenne dans le quartier particulièrement auprès des jeunes et de la population immigrante. Finalement, l’atelier permettra de dynamiser le parc Jarry et de favoriser le sentiment d’appartenance des citoyens du quartier en offrant un espace commun convivial et animé.

Lors de l’été 2014, la demande était si forte que les mécaniciens ne suffisaient plus à la demande. De ce besoin, Vrac environnement a développé un stage en mécanique vélo et environnement urbain spécifiquement pour les jeunes de la Formation à un Métier semi-Spécialisé et de Motivation Jeunesse de l’école secondaire Lucien-Pagé. Les mécaniciens ainsi formés ont donc la possibilité de travailler au sein de l’équipe Culture vélo.

Vrac environnement est un organisme dont la mission est de créer des conditions et un milieu de vie favorables à l’adoption de saines pratiques environnementales et sociales par les citoyens et les collectivités et dont les objectifs étaient : 

a)   Promouvoir et soutenir les initiatives des citoyens et des collectivités pour l’amélioration des milieux de vie.

b)   Réaliser et favoriser l’émergence de projets environnementaux et sociaux répondant aux besoins des collectivités.

c)    Développer des approches et des modes d’intervention et de sensibilisation novateurs en favorisant la recherche et la consultation.

d)   Développer et consolider les collaborations qui soutiennent et complémentent la mission.